Le déroulement du suivi

Initialement, il passe par 4 étapes :

  1. le RDV de prise de contact : il permet de rencontrer la famille et le patient pour faire le point sur la situation actuelle et pour définir l’organisation du suivi.
  2. le contact avec l’établissement scolaire : lorsqu’il est choisi de réaliser  le suivi sur le temps scolaire, l’ergothérapeute se met en relation avec la direction de l’établissement et le/les enseignant(s) afin de définir la mise en place du suivi.
  3. la remise d’une copie de la prescription médicale
  4. l’établissement d’un devis prévisionnel du suivi : le devis doit être remis en deux exemplaires au patient. Ce dernier doit nous en remettre un exemplaire signé.

Généralement, le devis comprend :

  • le travail direct : nombre de séances prévues (RDV de prise de contact, séances de rééducation, passation bilans d’évolution,…) et leur durée.
  • la participation à des réunions : réunion d’Équipe de Suivi de Scolarisation (ESS), réunion de Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS),…
    Même si notre participation aux réunions est prévue dans le devis, nous confirmons à chaque fois auprès des patients que notre présence est souhaitée.
  • le travail indirect : rédaction de différents comptes-rendus (de bilan, d’évolution, en vue d’une réunion de PPS à laquelle on ne peut pas assister, de fin de suivi) et d’argumentaires de demande d’aides techniques (l’outil informatique,…).

L’ergothérapeute, même en activité libérale, travaille en équipe pluridisciplinaire. Il contacte régulièrement les professionnels de santé (médecin, neuropsychologue,…), les autres paramédicaux (orthophoniste, psychomotricien, kinésithérapeute, orthoptiste,…) et le corps enseignant (instituteurs, professeurs, Auxiliaires de Vie scolaire). Ainsi, une vision globale du patient et une action coordonnée des soins, sous couvert du médecin référent, permettent à l’ergothérapeute de développer les compétences du patient.

À l’issue du nombre de séances prévues par le devis, un compte-rendu est généralement rédigé afin d’argumenter la poursuite ou la fin du suivi.

En cas de poursuite du suivi, le compte-rendu accompagné du nouveau devis et de la prescription médicale est adressé à l’organisme adéquat (Maison Départementale des Personnes Handicapées, mutuelle,…) afin de renouveler les financements.